lundi 11 février 2008

L'empreinte du renard, polar de Moussa Konaté, 2006

Le roman policier d'Afrique est un phénomène assez récent.
Moussa Konaté (malien) est un des rares auteurs de polars africains reconnus.

Le renommé commissaire Habib de Bamako est appelé sur une affaire au pays Dogon dans un univers à cent mille lieux de son quotidien.
Dans ce peuple aux coutumes et croyances ancestrales, le commissaire a du mal à enquêter rationnellement et les morts bizarres continuent à s'enchaîner.
Et dans la nuit l'ombre du sorcier rôde...

La confrontation de deux mondes opposés bien que cohabitant dans le même pays m'a beaucoup intéressée.
Les policiers et les dogons ont des façons de communiquer et de faire différentes.
Ils vont peu à peu s'apprivoiser et en arriver à se respecter.
Un roman sur la tolérance.
A noter que le style d'écriture est sans fioriture.

1 commentaire:

marie-hélène a dit…

j'ai commencé ce roman à Douentza, en pays Dogon... et je l'ai fini à Argenteuil
Jolie façon d'adoucir le retour, de garder le contact.
beaucoup de Maliens ne sont jamais allés au pays Dogon...beaucoup de touristes y vont, pour le pire et le meilleur ...Il me semble que ce livre aide les uns et les autres à se tenir sur le seuil de la porte pour un regard qui invite au regard sur soi-même.
Merci à Moussa Konaté.
MH A